Les volcans sont répartis sur 3 cordillères (Guanacaste, Tilaran et Centrale). Ils sont au totale de 116 volcans, dont 5 actifs (Arenal, Irazu, Poas, Rincon de la Vieja et Turrialba) et 2 inactifs (Barva et Orosi). Ils font partie intégrante des paysages Costariciens. Dangereux pour les uns, en sommeil pour d'autres, tous les volcans du pays sont de type andésite; ils se sont formés quand 2 plaques (ou plus), ce sont projetées l'une contre l'autre (la plaque continentale plus lourde passe par dessus la plaque océanique). La friction crée une pression énorme et produit le magma.

Quelques explications sur les volcans:

Les spécialistes ont distingué au moins 5 formes de volcans et 6 types de dynamisme éruptif.

La forme d'un volcan est déterminée en fonction, d'une part des dynamismes éruptifs et d'autre part par la composition de ces matériaux qui composent la lave et les dépôts pyroclastiques:

1. Caldeira : c'est un vaste trou, en forme de cercle, formé lors d'une ou plusieurs éruption violente ou d'une énorme émission de lave.

2. Cônes: Ils sont de deux types:

Cône hawaiien: il est formé par des fontaines de lave qui en s'écoulant restent liquides, puis se soudent entres elles.

Cône strombolien: c'est l'une des formes volcaniques les plus répandues. Les pentes formées par l'accumulation de matériaux détritiques (éjectés par la bouche éruptive), varient entre 25 et 35°.

3. Dôme: les dômes sont formés par l'extrusion de laves visqueuses qui au lieu de s'écouler vers le bas, s'accumulent au sommet du volcan. Ainsi sont créés des dômes ou des aiguilles. Ce type de volcan présente des pentes raides et une apparence massive.

4. Strato-volcan: il est formé par un empilement de laves et de matériaux explosifs sur des milliers d'années. L'activité d'un strato volcan est effusive et explosive. Aux pentes raides, ce type de volcans constitue près de la moitié des volcans sur terre.

5. Bouclier: formé par l'éjection de laves fluides, cette forme de volcan est la plus grosse de toutes, le diamètre peut atteindre plusieurs kilomètres. La pente est faible.

Le volcan Irazu (3432 m) est un volcan type stato-volcan et strombolien, ainsi que le volcan Arenal (1643 m) et le volcan Turrialba très actif actuellement (2016)

 

 

parc manuel antonioC'est parce-que 6% de la biodiversité mondiale se trouve au Costa Rica que le pays a déclaré 25% de son territoire en parcs nationaux, zones protégées ou réserves.
 
27 parcs nationaux dont 2 font partie du patrimoine Mondial de L'Unesco : le parc national de l'Isla del Coco (1997) et le Parc National du Guanacaste (1999).
58 refuges, 32 zones protégées, 15 zones humides marécageuses, 11 réserves forestières et 8 réserves biologiques complètent le tableau. La Réserve de la Amistad (1983) partagée avec le Panama est également déclarée Patrimoine Mondial de l'Unesco.
 
Le Costa Rica protège ainsi plus de 13 000 km2 d'aires naturelles terrestres ou marines.
 
Durant votre circuit de 14 Jours/12 Nuits ou de 9 Jours/7 Nuits, vous pourrez découvrir les parcs suivants, qui font partis des parcs les plus attractifs et les plus visités: Le parc national du volcan Irazu, le Parc International de la Amistad, le parc national Marino Ballena, le parc national de Manuel Antonio, le parc national du Volcan Arenal et le parc national de Cahuita.

Ces parcs sont tous faciles d' accès. Ils présentent tous de nombreux sentiers également faciles, qui permettent d'observer la flore et la faune, ainsi que d'avoir des vues spectaculaires sur la nature environnante. Ils sont tous administrés par des gardes nationaux, qui restent très vigilants afin de s'assurer que les visiteurs respectent les règles et consignes: il est par exemple interdit de donner à manger aux animaux, ainsi que d'avoir un comportement déviant (jeter des déchets, faire du bruit...). Il est réellement impératif de rester sur les sentiers, sous peine de prendre des risques inconsidérés (Reptiles, insectes, plantes diverses...).

Les parcs sont très bien aménagés pour s'orienter ou pique niquer, on y trouve souvent des toilettes et de l'eau potable, par contre vous n'y trouverez pas de boutiques ou restaurants à l'intérieur, donc quand vous entrez, il faut être équipé pour la journée. Il est impératif de prévoir de l'eau et quelques aliments en fonction de vos objectifs, ainsi qu'une petite trousse de secours. Attention, les portables ont très peu de réception.

Il est également indispensable sur certains parcs (Chirripo ou Rincon de la Vieja) d'informer la réception de l'heure de votre départ en excursion, ainsi que de votre parcours sur la journée. Les animaux sont très craintifs et sauvages, il est impératif de garder une distance à leur égard, car il ne faut pas oublier que vous êtes sur leur territoire. Il est très important de regarder où vous marchez et tout se passera bien, 99% des morsures sont dues au faite que vous avez marcher sur l'animal ou que vous êtes passés réellement trop prêt, mais dans la réalité cette probabilité est plutôt rare.

Plage Costa Rica

Le Costa Rica est un pays exceptionnel, il est bordé par deux océans merveilleux, le Pacifique et l'Atlantique (Mer des Caraibes). C'est réellement une singularité de savoir que l'on peut passer en seulement quelques heures d'un côté à l'autre du pays.

Prendre son petit déjeuner dans la petite ville de Jaco (Côté Pacifique) et dîner dans le petit village de Cahuita est tout à fait envisageable le même jour. Seul obstacle pour traverser ce petit pays (220 km de large sur 350 km de long), la cordillère, qui est plus élevée au Sud (Cerro de la Muerte: 3500 m) et ne mesurant plus que quelques centaines de mètre au nord ou dans sa partie centrale.

A noter que le réseau routier est de meilleur qualité qu'il y a 10 ans, mais qu'il n'est pas possible de voyager à des vitesses très élevées pour sa sécurité et celle de ces passagers, principalement lié à l'état de la chaussée et au comportement des autres usagers. Les plages côtés Pacifique relèvent de l'immensité, elles s'étendent parfois sur des dizaines de kilomètres, il est donc difficile de distinguer leur dimension exacte, elles se perdent dans l'horizon, elles sont en général très large également, sauf de nombreuses exceptions ou nous avons affaire à des petites criptes, de véritables paradis cachés...sauvage. La particularité de ces plages, c'est la nature à proximité, très peu d'habitation sont construites le long du rivage (Il y a une réglementation en vigeur), la nature composé de végétation luxuriante et la faune et la flore sont ominiprésente.

L'ensemble mer et cordillère compose un tableau merveilleux, car la lumière est le plus souvent au rendez vous, si ce n'est le ciel bleu qui nous accompagne également quotiennement à la saison séche. Pour ce qui est de la baignade, quand le climat est propice, l'océan pacifique est à prendre comme tout océan et mer avec beaucoup de précaution et de bon sens. On ne peut pas se baigner n'importe où, il vaut mieux à chaque fois connaître l'histoire de la plage ou du lieu (Via les locaux), car le Pacifique a la particularité de présenter du ressac presque partout et même quand la mer est soit-disante bonne.

Le ressac est un courant qui vous emporte vers le large, rien de dramatique dans le fond, mais si on panique, on se fatigue et le risque est grand de se noyer, cela arrive régulièrment sur beaucoup de plages dans le monde. Il existe une parade à ce courant, attendre que le courant diminueet revenir en direction de la plage en diagonale, pas forcément très simple à appliquer, mais il semble que cela soit la seule issue au problème. Les plages des Caraibles présentent les mêmes problèmes de ressac, il est aussi très important d'être vigilant. Par contre leurs configurations est différentes, je dis souvent que c'est un autre pays dans un même pays en découvrant la côte Caraibe, principalement habités par des communautés jamaiquenes qui se sont installés fin 19 ème au moment de la construction de la ligne de chemin de fer, ce sont des gens qui ne sont jamais rpepartie, et qui se sont mélés à d'autres minorités (Les populations indiennes).

Les plages à l'image de cette région paisible reflête un état sauvage insoupsonnable, une végétation puissante, où les hommes et la nature ont appri à vivre, de nombreux petits villages de pêcheurs bordent la mer des Caraibes. C'est la côte la plus humaine d'après moi du Costa Rica, les plages sont à dimension humaine, elles expriment un état d'être, une culture jamaiquen propre à la région, elles débordent de vie...elles sont aussi à découvrir évidemment...