Prenez des gens amoureux de la Paix, une nature sauvage et intacte, un monde animal et végétal riche par sa diversité qui concentre 6% de la biodiversité mondiale, et entourez le de deux océans majestueux et exotiques: le Pacifique et l'Atlantique... Sous vos yeux, un petit pays d'Amérique Centrale commence à se dessiner: le Costa Rica, une destination magique à découvrir de toute urgence!

 

La beauté du Costa RicaChaque année plus de 700 000 personnes se laissent captiver par la beauté du Costa Rica. C'est une destination unique, qui offre, sur une surface géographique très réduite (0,03% de notre planète) la richesse la plus abondante au monde: 13000 espèces de plantes, 6000 espèces de papillons, 163 espèces d'amphibiens, 1600 espèces de poissons...Mais aussi, des singes, tapirs, cerfs, paresseux ou petits félins répartis dans une cinquantaine de parcs nationaux aménagés.

Des plages très différentes les unes des autres délimitent les côtes Caraïbes et Pacifiques. La couleur du sable, les vagues et la végétation varient d'un endroit à l'autre du pays et méritent toute votre attention, car elles se révèlent des lieux idéaux pour s'adonner à des bains de soleil, à la lecture, et faire du sport (plongée, vtt, cheval...), se ballader ou tout simplement se reposer à l'abri d'un cocotier. 

 

Les plus beaux paysages d'AmériqueSaviez-vous qu'il était possible d'observer un volcan et même de descendre au fond du cratère, de voyager suspendu dans une nacelle au-dessus de la canopée de la forêt tropicale humide, ou de plonger en toute sécurité dans une piscine naturelle pour observer des poissons multicolores. Le Costa Rica, c'est tout ça, mais aussi bien d'autres choses plus surprenantes encore, réunies dans une même journée grâce à un réseau routier(36447 km) relativement bien entretenu.

Le relief escarpé du pays joue un rôle fondamental sur son climat. Malgré deux saisons bien marquées, la saison sèche et la saison des pluies, les périodes de pluies varient selon les régions. Dans les régions centrale et sud du Pacifique par exemple, la saison des pluies débute au mois de Mai et se termine au mois de Novembre. Dans le nord et la province du Guanacaste, la saison des pluies débute au mois de Mai et se termine à la fin du mois d'Octobre. Tandis que dans la région des caraïbes, les pluies s'étalent du mois de Mai à Aout et de Novembre à Décembre. Bref, la meilleure saison pour voyager se situe entre le mois de Décembre et le début du mois de Mai. Durant les autres mois, la pluie est souvent présente en fin d'après-midi.

 

La flore du Costa RicaLa température moyenne oscille entre 25° dans les plaines, 20° dans la vallée centrale et 16° en montagne: une petite laine s'impose donc à n'importe quelle période de l'année.

 

Depuis toujours, la situation géographique du Costa Rica, à la pointe méridionale de l'Amérique Centrale, en a fait un lieu de rencontre entre différentes cultures. La grande diversité qui caractérise son environnement se reflète aussi dans sa population. Blonds ou roux, noirs ou blancs, indiens ou métis, des gens de toutes origines et de différentes croyances vivent en harmonie et dans le plus parfait respect d'autrui. Ce comportement tolérant a fait du Costaricien une personne aimable, spontanée et accueillante. Au Costa Rica, les sourires sont sincères et les visages des personnes transmettent une chaleur qu'il est difficile de trouver ailleurs.

 

Les costariciennesLe Costa Rica a consolidé sa vocation pour la paix et la démocratie avec l'abolition de l'armée en 1948. Il a investit ses ressources dans la santé et l'éducation, et non dans l'armement militaire. Cette décision en a fait un peuple pacifique et pacifiste. Son premier chef d'Etat fut un instituteur, un homme dont la préoccupation aura été de garantir que sur la table du Costaricien il y aurait "une larme en moins et un épi en plus". La démocratie locale fut renforcée par le droit de vote, la liberté d'action des partis politiques et des citoyens. Le système démocratique du Costa Rica est devenu, avec le temps, un exemple pour le monde entier. Ce fait fut reconnu mondialement en 1987, le président Oscar Arias Sanchez reçevant le prix Nobel de la paix, après avoir lutté sans relache pour la pacification de l'Amérique Centrale avec son historique Plan pour la paix.

 

Rencontre avec les locauxLes Ticos, surnommés ainsi pour leur tendance à utitiser des diminutifs dans leur langage de tous les jours, donnent une importance considérable à la famille, renforçant ainsi la structure sociale et le caractère solidaire de leurs société. Etant donné qu'une bonne partie de l'économie est basée sur l'agriculture, les Ticos se sentent très proches de la terre. Depuis 1970, le Costa Rica participe activement au marché mondial du Café, qui a longtemps été son premier produit d'exportation.

 

Le Gallo PintoDu Gallo Pinto à la cuisine gastronomique
La richesse naturelle du Costa Rica n'exclut pas les plaisirs de la table. Pendant votre séjour, vous pourrez déguster plus de 150 variétés de fruits dont les goyaves, les mûres, les bananes, les sapotilles, les mangues, les grenades, le tamarin, les cajous, les corossols, etc. Vous découvrirez aussi plus de 30 types de légumes.
Fermement convaincus de l'art culinaire, les Ticos vous surprendront avec leur cuisine, élaborée à partir d'aliments de base comme le riz et les haricots secs, combinaisons à l'origine du plat traditionnel: le Gallo Pinto. Au Costa Rica, le repas principal est le Déjeuner. Les provinces ont également leurs spécialités, comme dans la province de Limon où on dégustera
le "Rice and Beans" (du riz et des haricots avec du lait de noix de coco),
"Ron Don" (légumes avec poissons et du lait de noix de coco) ou
le "Patie" (chaussons à la viande). Parmi les plats populaires, on trouve du riz au poulet, du hachis de pommes de terre à la viande ou le "Casado" (riz, haricots, plantain cuit, salade et de la viande).
Comme déssert: la "Cajeta" de coco (massepain au lait de noix de coco). Et pour terminer, on ne peut jamais se passer d'un délicieux café. Au Costa Rica, le Café noir au lait ou expresso, est consommé à toute heure de la journée.

 

hôpital costa ricaLa Santé d'abord

La dernière chose que l'on souhaite c'est de tomber malade pendant son voyage à l'étranger. Au Costa Rica , ce qui peut paraitre incroyable, le voyageur qui tomberait malade peut se sentir tranquilisé: les risques de maladies virales ou contagieuses y sont très faibles. Les maladies telles que la malaria, la dengue ou le choléra ont pratiquement disparus. Les services de santé au Costa Rica sont très en pointe et sont voués à la recherche et au développement d'une médecine décentralisée et préventive. Le réseau de santé du pays comporte environ deux mille centres de santé, hopitaux, cliniques publiques et privées. Les médecins ont reçu une solide formation scientifique obtenue au cours de longues années d'études dans des universités de prestige telle que l'Université de Costa Rica. Néanmoins, il est bon de rappeler qu'on ne doit pas consommer des produits non lavés ou des produits alimentaires en vente dans les rues.

 

PeupleDe la Charrette à la Haute Technologie
La charrette tirée par des boeufs a été utilisée à l'époque coloniale pour le transport de la canne à sucre. Ensuite on s'en servait pour le transport du tabac. Aujourd'hui encore, certains l'utilisent pour le transport du café vers les modernes usines de torréfactions. Mais cet objet appartient de plus en plus au passé tout en gardant une forte valeur sentimentale dans le coeur du costaricien. Il a cédé sa place naturellement à des outils plus moderne... Le Costa Rica, qui est devenu le centre opérationel de grandes compagnies internationales (Elf, Alcatel...) peu s'enorgueillir d'un équipement technologique de premier ordre. Le voyageur sera ainsi surpris de trouver des ordinateurs et des télécopieurs jusque dans la plus petite auberge perdue au fond de la fôret tropicale...En savoir plus...